Week-end du 13-14 Octobre 2018

15 octobre 2018

Résumé TUBIZE-BXL EST Réserve 2-1 Première 3-2 17-25 20-25 25-23 25-14 15-10

A 20-23 dans le troisième set je pensais déjà commencer mon résumé par nul nul nul on n’a pas le niveau de la P1. On n’aurait pas su mettre une feuille de papier cigarette entre les fesses des joueurs tant ils semblaient crispés et bloqués par l’enjeu (on savait que l’on devait prendre des points aujourd’hui)

BXL EST que l’on avait joué en tournoi d’avant saison venait avec une équipe sensiblement plus complète et avec Enzo comme coach. Malgré les très bonnes relations avec Enzo : il avait entrainé à deux reprises les filles de P1 (une année elles avaient terminé deuxième mais n’avait pu monter car Guibertin se désista après la date fatidique) on ne voulait pas lui offrir les points de ce match.

Seul changement au départ du set : Medhi (pas toujours à l’aise en réception) cède sa place à Daniel : Geo malgré une entorse de jeudi tenait sa place au libéro.

On commençait le set mollement 6-9 7-11 et cela n’allait pas en s’améliorant : toujours une panne de réception ou de relance avec en plus des services fautifs et des mauvais choix en attaques. A 16-19 BXL EST se détache 16-24 et 17-25.

Les mêmes reprennent le deuxième set. On va mener de deux points avant de se faire rattraper à 8-8. Le match devient alors stressant car l’équipe qui sert perd le point sur l’attaque adverse. A 19-20 on lâche 19-23 et 20-25. Pourtant on avait essayé de changer la tactique en cours de set : Medhi remplace Greg sur la ligne avant et Éric remplace Flo.

Pour le troisième set déjà crucial on reprend l’ancienne composition : Medhi et Jonas au 4 Fred et Flo au centre Greg à la passe Nic Nac opposite. Geo libéro pour les centraux

Cela va bien fonctionner au début 8-4 : on semble plus libérer on tente des combis on ne s’énerve pas sur les points perdus. Mais petit à petit la sérénité repart : 11-11. Tubize est bien décidé à ne rien lâcher : à 16-13 on croit le trou fait mais on va déchanter fortement : le score passe à 16-20 puis 19-20 et 20-23. Nous voici venu au début de cet article : on se dit que l’on va encore avoir l’air de petites bites à la fin et qu’on passerait une fois de plus à côté de la montre en or. Cependant l’histoire va donner tort au défaitiste que je suis. Medhi va nous refaire le coup de Mont Saint Guibert de l’an dernier. 4 services de suite et le tour est joué 25-23. Sur l’ensemble c’est mérité car on a osé jouer au volley dans ce set.

Dans le quatrième set on recommence avec les mêmes : c’est clair ou le 3ème set n’était qu’un sursaut ou c’est le signe que les mouches ont changés d’ânes. Il est impossible de se prononcer car le score affiche 8-8. C’est là que sur une série de service de Medhi le score passe à 14-8 : les services mettent l’adversaire un peu émoussé en difficulté mais aussi on est très présent au bloc en défense et en attaque on est véritablement tueur. Les combinaisons fleurissent de partout en cet été indien et Bxl ne sait que constater les dégâts.

18-9 21-13 et finalement 25-14. On voit là le plus beau set de la saison et il est difficile de tout raconter tellement c’est dense et la rage qui ressort est digne du top volley Belgium (je m’enflamme un peu)

Restait à faire ce que l’on avait raté la semaine dernière. On démarre en boulet de canon : 7-1 et même quand on n’a pas l’attaque rêvée on parvient malgré tout à faire le point sur des attaques placées subtilement. A 9-2 les fantômes reviennent (on menait 9-2 à Chaumont avant de perdre) mais cette fois ci on fit le dixième point. On laissa néanmoins BXL est revenir à 11-6 et 13-7 (attention on menait 13-7 à Chaumont avant de perdre) mais rien n’allait nous empêcher de conclure cette fois ci 15-10

Malgré la perte d’un point (on aurait pu en perdre 3) on a redressé de fort belle manière pour s’imposer : le sourire des joueurs contrastait fortement avec l’attitude au début du match. Je plains les adversaires mêmes plus forts qui vont jouer contre nous si on parvient à refaire le spectacle offert dans le quatrième set. Je pense que ce match est un match référence qui peut lancer définitivement la saison.

 

Résumé TUBIZE-PHENIX Réserve 3-0 Première 0-3 25-27 14-25 12-25

On recevait une équipe qui n’avait pas encore perdu de points sur le terrain et qui avait joué les 5 premières place l’an dernier.

Le premier set allait être très disputé : Tubize s’aligne dans la compo suivante : papy à la passe, Steve opposite, Daniel et Anthony au 4 et Sami et Logan au centre. Jonathan libéro. (Et plein d’autres joueurs sur le banc : 13 joueurs au total sur la feuille : c’est un point positif)

Papy est le surnom de Nicolas Ottermans. A l’époque (il y a plus de 10 ans) dans cette équipe de P3 que Hughes avait reprise (et qui monta en P2 à la fin de la saison) il y avait trois Nicolas dans l’équipe : Ottermans, Zocastello, Warbecq rebaptisé pour l’occasion Papy, Zoc et Nicnac.

Au début on est présent au bloc et au centre on fait les points : 7-7. On perd momentanément un peu le fil du match à 8-11 mais on recolle à 15-15 et 18-18 : à ce moment le jeu est bien : la réception est stable et les points des deux côtés se font sur les attaques. On va se prendre 5 points dans la vue à 20-24 mais on revient quand même à 24-24. Éric remplace Sami et Alain remplace Anthony pour apporter un peu d’expérience en cette fin de set. Tubize perdra 25-27 principalement sur des petits défauts à la relance qui empêche d’attaquer de manière propre.

Tubize ne va dès lors plus exister dans ce match. On dirait que la perte du premier set va tétaniser les joueurs. Pourtant dans le premier match de la saison on avait réussi à surmonter ces fins de sets stressantes.

A 5-5 dans le deuxième set Phénix se détache à 5-12 : les problèmes en réception relance sont plus flagrantes et il devient difficile de faire le point sur l’attaque. Comme l’adversaire joue maintenant avec moins d’erreurs et placent beaucoup dans les espaces libres. Le score évolue à 9-17 et 14-25. A noter un beau bloc de papy (passeur arrière) que l’arbitre (peu à son affaire) ne vit pas.

Le troisième set sera copie conforme du deuxième : à 5-7 Tubize lâche le score 5-11 9-16

La fin du set sera longue 12-18 et sur une longue série de service on s’incline 12-25

La défaite n’est pas catastrophique en soi : il faut supprimer les erreurs commises, mordre sur sa chique dans les moments difficiles et ne pas baisser la tête. Il y a assez de qualité pour le faire.

Thierry

Nos sponsors

Suivez-nous sur Facebook

Facebook Pagelike Widget